Affolement olfactif

1389931-stone-face.jpgJe tends la main et saisis le tee-shirt de ma fille, posé en boule sur le canapé. Machinalement, je le porte à mon visage et le respire à pleins poumons. Mon coeur s'accélère, mon sourire s'étend et mes yeux se ferment pour mieux apprécier cette fragrance si douce et si personnelle.

L'odorat est magique : il est notre mémoire la plus vive. Parfois, la simple odeur d'une tarte aux pommes caramélisées nous transporte des décennies en arrière. Souvenez-vous : une porte entrouverte, un bruit de vaisselle, les pas feutrés de votre gand-mère et ce fumet sucré et fruité à la fois. Les sons et les mouvements perçus s'atténuent avec le temps mais pas l'essence olfactive de cet instant. Vous la reconnaîtriez entre mille ! Et bien souvent, ces souvenirs sont tendres et simples. 

Certaines émanations nous plaisent et nous enchantent au moment-même où elles nous pénètrent. Quoi de plus délicieux que de sentir les chemins secs fraîchement arrosés par la pluie ? Qui ne s'est pas arrêté devant un torréfacteur pour en renifler avec délice les grains de café moulus ? Qui n'a pas plongé son nez dans un bouquet de fleurs tout juste coupées ? Le linge que nous étendons au soleil offre lui aussi une occasion de nous délecter d'une exhalaison agréable. Nous nous laissons volontiers envahir par les émotions qu'induisent ces inspirations parfumées : des émotions sincères, profondes et tendres.

Et la plus belle d'entre elles est bien évidemment l'amour. Je n'aime rien tant qu'enfouir mon nez au creux du cou de mes enfants. Elles ont leur propre parfum que je connais par coeur et dont je ne me lasserai jamais. Il m'attendrit, m'émeut et me donne envie de les serrer encore plus fort contre mon coeur.

Un jour, Jérôme m'a tendu son poignet en me demandant : "Ca te rappelle quelque chose ?" A peine avais-je inhalé la senteur que dégageait son avant-bras que je fus projetée cinq ans en arrière, au tout début de notre relation. Je me revois, fragile et frémissante, ne réalisant pas encore que mes huit années d'attente venaient de s'achever et que j'allais enfin pouvoir vivre avec l'homme que j'avais si longtemps espéré. Ce bonheur inouï, cet amour enfin révélé au grand jour et cette merveilleuse sensation que ma vie allait être parfaite car je la vivrais avec lui, je venais de le ressentir à nouveau en une fraction de seconde grâce aux minuscules gouttes de parfum qu'il venait de faire tomber sur son poignet. Ce parfum était celui qu'il portait en cette période. Depuis, il en remet chaque jour et désormais, j'éprouve ce sentiment merveilleux de retomber amoureuse plus intensément encore jour après jour.

doubs faire-part Pontarlier écrivain public administratif CV lettre motivation discours

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau