Camille

  • Par styl-o
  • Le Mer 21 Mai 2014
  • Commentaires (0)

A man against the setting sun 1088202 mAssis sur son lit, les jambes en tailleur, Laurent regarde en soupirant une photographie de Camille. L'image est un peu froissée, en raison sûrement des longs séjours passés dans le portefeuille de Laurent ainsi que des nombreux baisers qu'elle a déjà reçus. Sur cette photo, Camille sourit à pleines dents et son oeil mutin révèle toute sa personnalité jeune et espiègle.

Laurent l'aime d'un amour fou, passioné, presque déraisonné. Ses élans prennent parfois des allures d'hystérie. Jaloux à en crever, il n'accepte pas que quelqu'un l'approche de trop près ni ne lui parle dans le creux de l'oreille. Cette promiscuité lui est intolérable et il n'hésiterait pas un seul instant à ériger un mur de flammes autour de l'objet de ses pensées afin d'éloigner les prétendants une bonne fois pour toutes. Ses tenues, parfois trop sexy et provocantes, déclenchent chez lui un tsunami de colère mais aussi, paradoxalement, un fort sentiment de fierté. Il aiment alors se promener à ses côtés, lui tenant fermement la main et jetant des regards intimidants à tous ceux qui se permettaient de rester fixés trop longtemps sur sa chute de reins. Être amoureux à dix-huit ans, ce n'est pas vraiment un long fleuve tranquille mais c'est justement cette force de sentiments qui faisait autant vibrer le jeune homme.

Pourquoi Camille ? Physiquement, il craque inévitablement sur ses longs cheveux qui tombent en cascades dorées sur ses minces épaules et son visage angélique, sur lequel pétillent deux grands saphirs d'un bleu profond, ferait se damner un saint. Ses lèvres fines cachent de belles dents blanches et sa taille élancée trahit les longues heures passées à prendre soin de son corps. En plus de sa beauté indéniable, Camille jouit d'un charme magnétique. Peu de gens résistent à son humour et son intelligence. Bien sûr, la perfection n'est pas de ce monde et quelques défauts viennent nuancer ce portrait idyllique. Colérique souvent sans raison, d'humeur changeante et variable, Laurent ne sait pas toujours sur quel pied danser quand il se retrouve en sa compagnie. Au fil du temps, il a appris à faire avec et à s'éclipser quand le temps tourne à l'orage. Mais ces quelques nuages ne parviennent pas entamer l'immense ciel bleu dans lequel baignent les amoureux depuis maintenant six mois.

Quand il fait le tour des nombreuses qualités de Camille, Laurent se dit que ce n'est pas bien difficile d'en tomber amoureux. Si sa mère a accueilli cette relation avec bienveillance tout en regardant d'un oeil attendri les tourtereaux se murmurer des promesses d'éternité et de fidélité, son père, quant à lui, rejette tout en bloc. Il refuse d'être en présence du couple, ne supporte pas que son fils puisse fréquenter Camille, allant jusqu'à utiliser des mots injurieux à leur encontre quand ils ont le malheur de le rencontrer. Ils en souffrent terriblement, même si Laurent s'y attendait au fond de lui. Il connait parfaitement son père et savait que jamais il n'accepterait une telle situation pour son fils. Ce notaire de renom avait plutôt rêvé d'un mariage avec une jeune femme de sa condition, élégante et racée et qui lui donnerait un jour une tripotée de petits-enfants à câliner et voir grandir. Mais Camille était à l'opposé de tout ça et ne remplirait jamais les voeux de ce père exigeant.

La situation s'était alors dégradée jour après jour. Son père ne lui adresse plus du tout la parole et Laurent se voit désormais contraint de prendre ses repas seul, reclus dans le salon. Sa mère, sous le joug de ce mari autoritaire, n'ose plus rien dire pour sauver la dignité de son fils. Elle baisse les yeux devant lui, coupable de faiblesse. Elle aime bien Camille mais elle comprend aussi les réticences de son époux. Elle se plie donc à ses volontés en refusant d'héberger sous leur toit ce que le patriarche appelle « des amours interdites ». Laurent ne voit plus Camille qu'en cachette de ses parents, au cinéma le plus souvent. Les films récemment sortis n'ont plus aucun secret pour eux. Mais cela les pèse terriblement et peu à peu, ils prennent conscience que leur histoire de ne résistera pas à une telle pression. Laurent avait reçu pour ordre de rompre immédiatement, sous peine de se voir destitué de tout héritage et chassé de la maison.

La photo qu'il tient fermement reçoit une larme, puis deux. Laurent ne pourra jamais renoncer à Camille mais sa jeunesse et son manque de courage l'empêchent aujourd'hui de faire face à son père. Il sait la bataille perdue d'avance. Mais son désespoir est de voir Camille s'éloigner petit à petit et ça, il ne peut s'y résoudre. Il doit trouver une solution. Fuir ? Résister ? Imposer cet amour en dépit des idées arrêtées de son père ? Prendre le risque de tout perdre ? Étant fils unique, son avenir est d'ores et déjà assuré et confortable. Mais le vivre seul, où est l'intérêt ?

Son poing se serre autour de la photographie et comme si elle pouvait l'entendre, il souffle ses mots :

« Je ferai tout ce qui est mon pouvoir pour être à tes côtés et faire ton bonheur chaque jour : tu es mon amour, ma vie, mon homme ! »

doubs Pontarlier écrivain public

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau